Comment lancer légalement une opération extérieure de l’armée française ? (fiche)

Dans le rapport du groupe de travail « monument aux morts en opérations extérieures » mené sous la direction du Général d’armée

Bernard Thorette et publié en 2011, une opération extérieure désigne :

« Tout emploi des forces armées hors du territoire national (qu’elles soient déployées sur le théâtre ou opèrent à partir du sol français), dans un contexte caractérisé par l’existence de menaces ou de risques susceptibles de porter atteinte à l’intégrité physique des militaires. Elle résulte d’une décision politique du pouvoir exécutif, déclinée au niveau militaire par un ordre du chef d’état-major des armées ou, le cas échéant, du directeur général de la gendarmerie nationale, dans un cadre national, multinational ou sous mandat international. »

L’opération extérieure recoupe de multiples formes d’engagements qui varient sur l’échelle du degré de coercition, de l’acheminement d’aide humanitaire (Orcaella, Birmanie, 2008) à la guerre conventionnelle (guerre du Golfe), en passant par des missions d’observation (MONUIK, Koweït, 1991), de formation (Épidote, Afghanistan, 2002), d’interposition (Épaulard, Liban, 1982), de protection des ressortissants (Totem, Éthiopie, 1991).

Comment lancer légalement une opération extérieure de l’armée française ? (Ivan Touati)

 

rafale-2472062_960_720

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s