Introduction à la stratégie, A. Beaufre, 1998 (compte rendu)

Illustration C.R. Nicolas Kandel

        Lorsque la plume du capitaine Basil Henry Liddell Hart dresse en préface le portrait du général d’armée André Beaufre, elle chante sans nuance ses louanges. Lorsqu’elle se penche sur son ouvrage : Introduction à la stratégie, elle affirme même que « ce titre est beaucoup trop modeste. (…) En réalité — corrige-t-elle — cet ouvrage est le traité de stratégie le plus complet, le plus soigneusement formulé et mis à jour qui ait été publié au cours de sa génération. Il a toutes les chances — conclut-elle — de devenir un classique, un manuel de cette discipline ». Sans même attendre le temps des conclusions, admettons que nous ne pouvons que souscrire à ces propos. Le petit traité d’André Beaufre, dont la première édition date de 1963[1], aborde effectivement la stratégie avec la hauteur philosophique, l’universalité et l’intelligence qui seules permettent d’affronter avec succès le tribunal du temps. Sa force maîtresse est de renfermer, non pas une stratégie présentée comme « l’alpha et l’oméga de l’art », mais une méthode de pensée.

Il faut dire qu’André Beaufre a trop connu la guerre pour ignorer son inconstance. Il a étudié d’abord le phénomène à Saint-Cyr où il entre en 1921, puis à l’École supérieure de guerre et à l’École Libre des Sciences Politiques. Il l’a pratiquée ensuite sur de nombreux théâtres d’opérations, notamment en Indochine[2] ou en Algérie[3] où il observe le fait partisan et la guerre irrégulière. En 1956, il parfait sa maîtrise du sujet à l’occasion de l’expédition de Suez. Lors de cette crise internationale hautement politique, il dirige le corps d’armée français et accède ainsi au zénith de sa carrière militaire. Il comprend, à l’aune de cette expérience et grâce à toutes celles qui l’ont précédée, que la stratégie doit dépasser les frontières du militaire pour conquérir les mondes politiques, diplomatiques et économiques. Dorénavant, affirme-t-il, « il ne peut y avoir de stratégie que totale ». Il précise néanmoins que celle-ci ne peut se restreindre à épouser les contours d’une doctrine unique. À chaque situation correspond effectivement une stratégie particulière. « C’est là — pour lui —  la vérité essentielle. » Aussi, puisque les formes de la guerre changent à mesure que le temps déroule son jeu, puisque les cartes sont constamment rebattues, il serait, pour lui, inconscient de prétendre que l’étude des guerres passées permettent la conception d’une stratégie unique et immuable[4].

Toutefois, le général Beaufre parvient, grâce à un effort d’abstraction remarquable, à étudier « l’algèbre sous-jacente » des phénomènes guerriers. Il parvient, malgré la singularité des phénomènes sur lesquels il se penche, à dénicher des règles invariantes. Quelle est donc cette essence qu’André Beaufre pense avoir découvert ? Comment parvient-il à nous introduire à la stratégie alors même qu’il déclare précisément qu’à chaque situation correspond une stratégie particulière ? Comment justifie-t-il ce tour de force ? Comment réussit-il en somme à être toujours d’actualité malgré les profondes et constantes évolutions ?

André Beaufre, Introduction à la stratégie, 1998 (compte rendu) — Nicolas Kandel


[1] L’Institut Français des Relations Internationale (l’I.F.R.I.) l’a réimprimé en 1985.

[2] Il sert durant la guerre d’Indochine au sein du commandement opérationnel au Tonkin de 1947 à 1948, puis auprès de De Lattre en 1950.

[3] Il devient ensuite un général de la guerre d’Algérie. Il dirige la 11ème division d’infanterie.

[4] Son exposé comporte pour cette raison très peu de développements historiques.


 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s