Les relations franco-ukrainiennes (article)

Illustration Ukraine-France

        Le 24 janvier 2017, la France et l’Ukraine ont célébré le 25ème anniversaire de leurs relations diplomatiques par un concert à la Philharmonie de Kiev. Trois aspects des relations entre la France et l’Ukraine seront étudiés ci-après. Le premier aspect concerne les relations politiques et diplomatiques entre ces deux pays. Le deuxième aspect traite de leurs relations économiques. Le troisième et dernier aspect se réfère à la position française au regard de la situation ukrainienne actuelle.

Les relations politiques et diplomatiques entre la France et l’Ukraine se sont renforcées avec la révolution de Maïdan en 2014 et la visite du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. La France a organisé la première réunion au format « Normandie » le 6 juin 2014 après l’annexion de la Crimée et le début de la guerre dans le Donbass afin de réaffirmer son soutien à l’Ukraine et à son intégrité territoriale. La France apporte également son soutien dans la mise en place et le suivi des réformes institutionnelles. Dans ce cadre de ces réformes, les ministres français et allemand des Affaires étrangères ont effectué en 2016 deux visites conjointes en Ukraine marquant leur soutien à la poursuite des réformes structurelles en Ukraine.

Les relations franco-ukrainiennes sont également d’ordre économique. Après la dévaluation de la monnaie ukrainienne sur la période 2014-2015 entraînant le ralentissement des exportations françaises vers l’Ukraine, celles-ci sont reparties à la hausse en 2016 avec une augmentation de 23 % et se confirme pour le premier semestre 2017 par une augmentation de 20 %. Les exportations de produits pharmaceutiques, de véhicules automobiles et de machines agricoles avaient enregistré, en 2015, des baisses pouvant atteindre 50 % mais ces exportations sont reparties à la hausse en 2016. De plus, les échanges franco-ukrainiens globaux, après avoir diminué de onze pour cent en 2015 connaissent une hausse de 13 % en 2016. Celle-ci s’est confirmée au premier trimestre 2017. Depuis 2016, au niveau européen, la France est le troisième fournisseur de l’Ukraine et, au niveau mondial, le septième avec une part de marché de 4 %. Enfin, la place de premier employeur étranger en Ukraine donne aux entreprises françaises un rôle important dans la vie économique ukrainienne.

Quant à la situation actuelle en Ukraine, la position française passe par une politique de fermeté et de dialogue afin d’accéder à un règlement politique du conflit par la mise en œuvre des accords de Minsk, unique voie dans sa résolution. Ainsi, le Paquet de mesures adoptées dans le cadre des accords de « Minsk 2 » le 12 février 2015 a-t-il été appuyé par la résolution 2202 du Conseil de sécurité des Nations Unies le 17 février 2015. La solidarité française s’exerce depuis 2017 dans plusieurs domaines tels que l’aide humanitaire (200 000 euros ont permis de fournir une aide alimentaire dans l’oblast de Zaporizhzha par exemple) et médicale d’urgence, l’assistance aux déplacés ou encore le soutien aux réformes pour un total de 2,7 millions d’euros. Cette solidarité apparaît également dans le cadre des missions de l’OSCE et plus précisément dans des missions d’observation électorale organisées par le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’Homme pour lequel la France a mis à disposition 25 observateurs lors d’élections locales. A côté de cette situation globale en Ukraine, la mise en œuvre des droits de l’Homme de la communauté Tatars en Crimée est préoccupante. Cela se perçoit via la condamnation prononcée le 11 septembre 2017à l’encontre de M. Akhtem Tchiigoz, vice-président du Medjlis [1]. La France considère l’interdiction moscovite des activités du Medjlis depuis avril 2016 comme une violation du droit des Tatars et rappelle qu’elle ne reconnaît ni la légitimité de l’annexion de la Crimée par la Russie ni les résultats des élections régionales organisées le 10 septembre 2017 par les autorités de facto.

En conclusion, la France est attachée au plein rétablissement de la souveraineté ukrainienne ainsi que de son intégrité territoriale dans ses frontières internationalement reconnues. Les relations franco-ukrainiennes tant au niveau diplomatique qu’économique se confirment et repartent à la hausse depuis 2016 en ce qui concerne l’économie.


[1] Assemblée coutumière des Tatars en Crimée.


Pierre-Alexis Cameron


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s