Le Pakistan, un acteur ambigu du Moyen-Orient (1/2) (Dossier)

Illustration dossier Pakistan Naïm

À cause de sa situation sécuritaire, de son instabilité politique et des soupçons de collusion avec des groupes terroristes, le Pakistan souffre d’une image extrêmement dégradée. Il jouit pourtant de nombreux atouts : situé au carrefour du Moyen-Orient, de l’Asie et du sous-continent indien, il est aussi l’un des pays les plus peuplés au monde et le seul pays musulman doté de l’arme nucléaire. L’État pakistanais, objet hybride, est aux mains de dirigeants qui se sont longtemps servi de groupes extrémistes pour atteindre leurs objectifs tant internes qu’externes. Ce dossier se propose d’étudier sa triple ambigüité (identitaire, institutionnelle et diplomatique) et ses conséquences sur le Pakistan lui-même, sa sécurité, son intégrité et ses relations avec ses voisins immédiats et ses alliés.

Vous pouvez y accéder via ce lien : Le Pakistan, acteur ambigu du Moyen-Orient

Illustration : Pervez Musharraf, en avril 2013. Parvenu à la tête du Pakistan en 2001 grâce à un coup d’État, il dirige le pays jusqu’en 2008 (source :  The New York Times).

Par Naïm Montes


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s